Le Sourire des femmes

Nicolas Barreau

Aurélie Bredin veut absolument connaître l'auteur du Sourire des femmes, un certain Robert Miller. Cette jolie Parisienne, qui tient un restaurant rue Princesse, a lu le roman et aussitôt compris que l'héroïne lui ressemblait comme deux gouttes d'eau. Elle écrit aux éditions Opale une lettre adressée à Miller, que son éditeur André Chabanais se permet d'ouvrir. En fait, il s'agit du même homme qui, pour des raisons professionnelles, ne peut se démasquer... Et si l'on vous disait que son coeur bat pour la belle Aurélie qui, elle, continue de chercher l'âme soeur du côté de chez Miller, souririez-vous ? Sur fond de gastronomie, de milieu littéraire et d'imbroglio identitaire, voici l'une des meilleures comédies romantiques de l'année. Lire la suite

Traduction de l'allemand de Sabine Wyckaert-Fetick | 288 pages | Reliure souple illustrée | Format: 14 x 20.5 cm

Verbatim

« Voici l'histoire pleine d'humour et de charme de la belle Aurélie, cuisinière passionnée, et d'André, homme bourru et mordu de lecture et parfois même d'écriture, lorsque la situation l'exige. Ce roman a déjà conquis le coeur des lecteurs en Europe, et dans les deux Amériques. Au-delà de toute attente, Le Sourire des femmes, publié dans plus de trente-six pays, est devenu un best-seller international. Mais c'est sa publication en France qui me rend particulièrement heureux. Car sans Paris, ce roman n'aurait pas été possible. Pardonnez à l'auteur franco-allemand que je suis d'avoir succombé à la magie et au charme de cette ville, qui reflète si bien le romantisme. Car Paris, quoi qu'il advienne, restera toujours la ville de l'amour. Malgré tout ce qui vous tracasse, vous agace ou vous préoccupe dans votre vie, j'espère que vous refermerez mon livre avec la même expression que celle d'un million de lecteurs avant vous : le sourire aux lèvres. Très chaleureusement vôtre. » Nicolas Barreau

Haut de page