Ma mère, cette inconnue

Philippe Labro

Décédée en 2010, Netka, la mère de Philippe Labro, née Henriette Carisey, affirmait n'avoir rencontré qu'une fois, sur le Léman, son père, le comte Henryk de Sliezen, un magnat polonais qui possédait d'immenses domaines en Biélorussie et que les bolcheviques enterrèrent vivant... Sa mère, Marie-Hélise Carisey, originaire du Doubs, préceptrice des enfants légitimes du comte et sa maîtresse, ne lui donna guère plus de temps et de tendresse : Netka et son frère Henri furent élevés à Genève, chez « Mannie », une amie de Marie-Hélise, puis à Versailles où « Marraine » tenait une pension pour enfants. A vingt ans, Netka rencontra Jean Labro, un célibataire endurci de vingt ans son aîné... Durant la guerre, dans leur maison de Montauban, les Labro cachèrent de nombreux Juifs recherchés par les gestapistes français... Philippe Labro, au fil de son enquête, fait le beau portrait d'une femme de tête. Lire la suite

192 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 14 x 20.5 cm

Haut de page