Les sagas de l’été 

Les sagas de l’été

« Les orphelins du bout du monde » d’Harmony Verna est un magnifique roman d’amour et de courage qui nous plonge dans l’Australie et l’Amérique des premières années du 20ème siècle. Des personnages émouvants finement croqués : Léonora enfant abandonnée par son propre père en plein désert, femme blessée par un Don Juan sans scrupule qui ne trouvera réconfort qu’auprès d’un être aussi démuni qu’elle et solaire : James. Le duo fonctionne à merveille et soutient l’intérêt tout au long du récit. Les terres désertiques du bush australien, ses ranchs immenses bâtis sur les terres des aborigènes y sont magnifiquement décrits. Les « orphelins du bout du monde », sont aussi la rencontre de l’histoire internationale et australienne : les échos de la première guerre mondiale, l’immigration européenne, le racisme et l’impossible cohabitation avec les populations aborigènes. Une fresque ambitieuse et plein de passion.
Si vous aimez les grands romans de cape et d’épée, les « Lionnes de Venise » ne vous décevront pas. Au centre de l’intrigue un mystérieux grimoire qui par le passé a causé bien des mort. Nous sommes dans l’Italie du 17ème siècle et dans la ville de Venise à la veille du carnaval et de l’Aqua Alta. Voilà le somptueux décor planté pour vous faire rêver et tourner les pages de ce bel été.

Haut de page