Si loin si proches

Françoise Bourdin

Lorenzo s'est totalement investi dans son parc animalier dans le Jura, au point de négliger sa vie sentimentale, au grand dam de Julia, vétérinaire, son amour de jeunesse. Quand un ami lui propose de passer un mois dans une réserve au Kenya, Lorenzo part sans hésiter, avide de découvrir cette nouvelle faune. Loin de Julia, il réalise qu'elle compte pour lui bien plus qu'il ne l'imaginait.

330 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 154x240

Lorenzo s'est totalement investi dans son parc animalier, au point de négliger sa vie sentimentale, au grand dam de Julia, son amour de jeunesse. Quand un ami lui propose de passer un mois dans une réserve au Kenya, Lorenzo part sans hésiter. Loin de Julia, il réalise qu'elle compte pour lui bien plus qu'il ne l'imaginait… Le second opus du diptyque de Françoise Bourdin.

Chapeau

Entre le Jura et le continent africain, Françoise Bourdin nous embarque pour un fabuleux safari.

Interview

1. Si loin, si proches met en scène votre héros Lorenzo ; est-il la suite de Gran Paradiso ou bien peut-il se lire comme un roman indépendant ?

Il peut tout à fait se lire indépendamment de Gran Paradiso. C'est une histoire à part entière où soit on fait connaissance avec les deux héros, soit on les retrouve dans d'autres aventures.

2. Lorenzo et Julia. On dirait que ces deux-là ont bien du mal à vivre leurs sentiments réciproques. Pourquoi multipliez-vous à l'envi les obstacles à leur bonheur ?

Ils sont dans le malentendu car ils surmontent difficilement le passé de leur jeunesse, durant laquelle des erreurs les ont séparés et fait souffrir. Depuis, ils ont du mal à se faire confiance. La vie étant pleine de surprises, ils ont essayé de trouver le bonheur ailleurs, mais leur destin est trop étroitement lié pour qu'ils se perdent...

3. Vous avez choisi de faire partir Lorenzo en Afrique. Pourquoi le Kenya ? Est-ce à cause de la richesse de la faune locale, vous qui êtes sensible à la cause animale ? Vous êtes-vous rendue sur place ?

Le Kenya possède d'extraordinaires paysages et de nombreuses réserves. Celle que j'ai choisie, Samburu, est moins connue des touristes, tout en offrant une grande diversité des espèces les plus emblématiques. Là-bas, les rangers font un travail remarquable pour préserver la vie sauvage, aidés par le peuple Samburu, qui a compris l'intérêt des animaux, tels les éléphants qui aident au renouvellement de la végétation nécessaire à leur bétail.

4. Vous êtes une magnifique représentante de la littérature populaire. Beaucoup de lecteurs se reconnaissent en vous en raison de votre authenticité. Qu'est-ce que cela vous inspire ?

Une grande fierté. La littérature populaire est celle que je revendique pour le plaisir qu'elle procure aux lecteurs. Ceux-ci aiment à la fois s'identifier et découvrir. J'espère leur donner des moments d'évasion ou d'émotion en leur racontant des histoires plausibles, qui pourraient arriver à chacun d'entre nous. Par ailleurs, je m'attache à rester proche de la vérité. Ecrire une fiction ne veut pas dire écrire des bêtises sans fondement ! C'est pourquoi je me documente toujours précisément sur le métier et le lieu que j'ai choisis.

5. Y aura-t-il une « suite » à Si loin, si proches ou bien vous tournerez-vous vers d'autres horizons et d'autres personnages ?

Pour moi, l'histoire de Lorenzo et Julia est bouclée. J'ai beaucoup aimé passer toute une année en leur compagnie et je leur souhaite longue vie, mais désormais sans moi !

Haut de page