La Derniere Revolution de Mao

Michael Schoenhals - Roderick MacFarquhar

On ne saurait comprendre la volonte de la Chine communiste de devenir une superpuissance capitaliste sans remonter a la source, traumatique : la Revolution culturelle. Lancee en 1966 par Mao Tse-toung, cette < guerre civile generale > visait a defaire < les elements de la bourgeoisie infiltres dans le Parti, le gouvernement, l'armee et la culture >. En juillet 1968, apres que la jeunesse chinoise eut, sous l'influence de Mao, mene une terrible < lutte des classes >, celui-ci decide froidement de briser les activites revolutionnaires, et contraint douze millions de jeunes a travailler aux champs ou en usine pour endiguer l'effondrement de l'economie. Le retour sanglant a l'ordre bureaucratique affectera cent millions de personnes (vies perturbees par les evenements) et le nombre de morts serait d'un million. La revolution culturelle de Mao fut le baroud d'honneur du conservatisme chinois, l'ultime tentative de perpetuer dans la modernite occidentale une essence proprement chinoise. Lire la suite

784 pages | Reliure cartonnee illustree | Format: 140x225

Chapeau

Avec la révolution culturelle, la Chine a connu une vague de remises en question sanglante. Certains ont, à l'époque, admiré cette histoire...

Citation presse

« La Dernière Révolution de Mao, première et magistrale histoire de la période et de ses élites politiques, pourrait bien (...) encourager à un débat salutaire sur la manipulation d'Etat et la mémoire historique. » The New York Times

Haut de page