Chapeau

Citation presse

« On peut lire et relire Virginia Woolf et chaque fois s'émerveiller de la force et de la beauté de son écriture, servie par des traductions particulièrement remarquables. Les nouvelles, dont certaines inédites du vivant de I'écrivain, sont un bonheur. » Madame Figaro
« Soixante et onze ans après sa mort le 28 mars 1941 - elle avait cinquante-neuf ans -, Virginia Woolf entre dans « La Pléiade », avec un superbe appareil critique et dans des traductions nouvelles pour la plupart. Certains titres aussi ont changé, plus fidèles sans doute au texte originel : Traversées a été préféré à La Traversée des apparences, et La Promenade au phare est remplacé par Vers le phare. Cette édition contient aussi des textes que l'on peut situer à la périphérie des romans, pages semblant détachées de Mrs Dalloway, ou de La Chambre de Jacob, où l'on retrouve ses images et métaphores obsédantes. Des nouvelles inédites en français sont aussi incluses. » La Croix
« Cette édition vaut par la qualité des traductions nouvelles qu'elle propose, et par la précision merveilleuse de son appareil critique. Chacune des notices, qui ancrent les romans dans la chronologie et la biographie de Woolf, a la valeur d'un authentique essai, l'ensemble retraçant l'histoire et l'évolution d'une oeuvre qui toujours, au souci de raconter, de décrire, préféra la quête de la forme, l'épiphanie de la sensation. » Télérama

Haut de page