La petite communiste qui ne souriait jamais

Lola Lafon

C'est l'histoire d'une enfant-elfe qui, de jeux Olympiques en championnats du monde, médusa en son temps la planète entière par la perfection et l'audace inouïe des figures que son jeune corps de gymnaste dessinait dans l'espace. Cette jeune héroïne roumaine, issue d'un pays qui n'était jadis connu que pour son dictateur et Dracula, fit rêver toutes les petites filles du monde capitaliste. Sa seule faute fut de grandir. Nadia Comaneci tomba de son piédestal et, déchue, choisit de fuir au Canada. A travers la trajectoire de cette championne, ce livre interpelle la capacité de notre monde à fabriquer des idoles pour mieux les briser quand elles n'ont plus l'heur de plaire. C'est aussi une réflexion sur les dévoiements du communisme et sur l'impitoyable évaluation du corps féminin. Lire la suite

320 pages | Reliure souple illustrée | Format: 50x210

-62%
  • 8,00 €
  • 21,00 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

«Un texte empli de grâce qui, jamais, ne s'appesantit façon hagiographie hollywoodienne. Le roman en or de cette rentrée.» Le Figaro Littéraire «Sans jamais donner l'impression de l'effort ni trébucher, Lola Lafon sait tout à la fois quel élan prendre pour écrire chaque scène, et à quel moment arrêter son geste. Verdict ? La petite communiste... est un texte sur la grâce qui en est tout empli.» Le Monde « Au-delà de l'histoire, o combien allégorique, de cette baby star, Lola Lafon compose un roman à vif sur bien des guerres froides. » L'Express « Lola Lafon donne un roman qui est le portrait d'une époque et d'un monde, et une réflexion sur la vérité de l'écriture même. » L'Humanité « A travers le parcours de Nadia Comaneci, reine à la poutre comme aux barres, idolâtrée enfant avant d'être rejetée parce qu'elle devenait gironde, Lola Lafon retrace, avec tendresse et une certaine gaieté mais sans concession, le destin de ces femmes et de ces hommes portés au firmament puis qui retombent d'un coup. » Madame Figaro « Quelle belle idée de choisir la fiction, de se débarrasser des obligations documentaires pour conserver l'essentiel. Lola Lafon joue une très fine partition. » Lire « Lola Lafon signe (...) un exploit. Mêlant avec virtuosité documentation et imagination elle construit une saisissante reconstitution de la folie Comaneci, cette électricité sexualo-politico-commerciale qui a circulé pendant quelques années entre les deux côtes du rideau de fer. » Le Nouvel Observateur « La petite communiste qui ne souriait jamais s'accroche au fil de la chronologie, tout en pulvérisant la linéarité. » Libération « Le roman de Lola Lafon n'est pas seulement passionnant, il est aussi troublant dans sa forme. La Petite communiste qui ne souriait jamais est l'occasion de questionner les fantasmes sur la Roumanie ubuesque de Ceaucescu, mais aussi les mirages de la démocratie et de la société de consommation. » Les Echos ERROR: ORA-01489: result of string concatenation is too long

1er chapitre de La petite communiste qui ne souriait jamais

Haut de page