Une imposture

Juan Manuel De Prada

Dans le Madrid de 1942, le bel Antonio Expósito, vingt et un ans, est voleur de profession : avec sa complice Carmen, il rançonne les riches provinciaux venus faire la fête dans la capitale. Mais, une nuit, tout se passe mal et il y a mort d'homme. Pour fuir la police qui est sur le point de l'appréhender, Antonio s'engage dans la Division Azúl - une légion franquiste qui se bat au côté des Allemands contre les Soviétiques. Sur le front de Leningrad, Antonio rencontre son sosie, le sous-lieutenant Gabriel Mendoza, une forte tête. Dans l'enfer des camps russes, ils deviennent plus qu'amis, presque frères. Une femme, pourtant, leur geôlière, la féroce et sensuelle Nina, va briser ce lien. Antonio la veut. Il la possédera. Et c'est Nina qui, Mendoza ayant été sommairement exécuté à la suite d'une tentative d'évasion, sauvera la vie d'Antonio, en l'obligeant à endosser l'identité de Mendoza afin d'espionner les autres officiers espagnols prisonniers. Le traître Antonio Expósito ne reparaîtra jamais : c'est Gabriel Mendoza qui, en 1953, retrouvera l'Espagne, et aucun proche, jamais, ne découvrira la supercherie. L'imposture va perdurer - jusqu'aux pires abominations... Lire la suite

512 pages | Reliure souple illustrée | Format: 30x240

-66%
  • 8,00 €
  • 23,50 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
8 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Arrivé en deuxième position lors du vote du Grand Prix des Lecteurs, Une imposture a séduit le jury par sa richesse et sa puissance.

Citation presse

Le comit a aim

Avec Une imposture, on peut paradoxalement parler d'un très beau roman d'aventures qui a le mal comme héros principal. Juan Manuel de Prada est un grand de la littérature espagnole. A quarante-quatre ans, cet écrivain castillan, dont le célèbre roman La Tempête a été traduit dans plus de vingt langues, réalise ici un véritable coup de maître rarement tenté : il élève la faiblesse humaine et la trahison au rang des beaux-arts...

1er chapitre de Une imposture

Haut de page