Un monde flamboyant

Siri Hustvedt

Toute sa vie, l'artiste Harriet Burden a souffert de son statut de « femme de ». Son mari était un galeriste célèbre, tandis que l'épouse fut condamnée au succès confidentiel. Devenue veuve, elle choisit de se libérer par une mystification. Trois hommes bien réels vont lui servir à prouver le sexisme du marché de l'art. Si le succès est au rendez-vous, le jeu emporte Harriet dans une sorte de pacte faustien vertigineux...

416 pages | Reliure souple illustrée | Format: 145x240

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Talentueuse et d'une curiosité insatiable dans de nombreux domaines - philosophie, poésie, arts, psychanalyse, neurosciences, littérature -, Siri Hustvedt ne craint ni la pensée, ni les défis formels que peut offrir l'« exercice » du roman : une forme littéraire unique, dès qu'il s'agit d'accueillir les perceptions, les constructions intellectuelles et les idées les plus contradictoires. Pour sonder l'histoire et la personnalité envoûtante de Harriet Burden, la romancière fait coexister une vingtaine de voix et de points de vue, à découvrir par le truchement de lettres, pages de journal intime, interviews, témoignages... Les oeuvres de son héroïne, bien que décrites, sont laissées à l'imagination de la lectrice (une fois n'est pas coutume, évitons le générique masculin), qui entre alors pleinement dans cette enquête inhabituelle, menée sur les représentations du corps, de l'identité, du soi, de l'être féminin, de l'art, avec une fausse simplicité... de celle qui entraîne dans un tourbillon de questions sans en avoir l'air. En effet, ce roman cache bien son jeu : aussi captivant qu'un thriller psychologique, il malmène les clichés et se révèle d'une intelligence redoutable.

1er chapitre de Un monde flamboyant

Haut de page