Citadelles

Kate MOSSE

La Résistance au féminin

Zone libre, 1942. Sandrine, une gamine de Carcassonne, découvre l'amour dans les bras de Raoul et la politique avec ceux qui refusent la propagande de Vichy. Lorsque la Wehrmacht franchit la ligne de Démarcation, elle n'hésite pas une seconde et participe à la fondation d'un réseau de sabotage baptisé « Citadelle ». Ce superbe thriller historique nous raconte le combat mené par Sandrine, devenue « Sophie » dans la clandestinité, en compagnie du garçon qu'elle aime, de sa soeur, d'une amie dont le fiancé juif a été déporté et d'autres personnages attachants. Face à ces gens ordinaires que les circonstances ont transformés en héros, se dresse l'abjection incarnée : Althié, catholique fanatique, collabo, tortionnaire et salopard absolu. Car les passions sont portées à l'incandescence dans un Sud-Ouest où chaque passant peut être un délateur, où chaque village peut subir le sort d'Oradour-sur-Glane. Lire la suite

656 pages | Reliure souple illustrée | Format: 150x230

-30%
  • 16,03 €
  • 22,90 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
8 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Courage, passion, loyauté, trahison... l'épreuve de la guerre dévoile la valeur des êtres.

Citation presse

Le comit a aim

La romancière britannique Kate Mosse connaît à merveille la région de Carcassonne, où elle vit une partie de l'année. Son coup de génie est d'avoir situé une épopée tragique de la Résistance dans des contrées que nous associons plus volontiers à la croisade contre les albigeois. Elle donne ainsi une remarquable profondeur historique à son récit. Non seulement Sandrine et ses amis mènent leur combat contre les occupants et les vichystes en plein pays cathare, mais ils protègent des secrets ancestraux qui pourraient changer le cours de la guerre s'ils tombaient entre de mauvaises mains. Des chapitres véritablement fascinants nous emmènent au IIIe siècle de notre ère pour nous dévoiler en partie les enseignements d'un mystérieux Codex. Ils nous rappellent ainsi que la folie nazie se nourrissait des errements du passé, et que la lutte contre le mal n'est jamais terminée.

1er chapitre de Citadelles

Haut de page