L'Innocence des bourreaux

Barbara Abel

Dans une supérette, des inconnus se croisent le temps de quelques courses. C'est un jour ordinaire. Cela aurait pu être un jour ordinaire. Mais la présence de Joachim Fallet dans le quartier précipite le quotidien d'une poignée d'individus dans l'horreur. Drogué, en manque, il entre un révolver à la main... Un thriller qui réserve à son lecteur une évolution très inattendue.

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225

-50%
  • 9,25 €
  • 18,50 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
6 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Reine du polar psychologique qui nous vient de Belgique, Barbara Abel est loin d'être une novice. L'Innocence des bourreaux, dixième thriller publié à la suite d'un diptyque qui a connu un grand succès (Derrière la haine et Après la fin), réunit les qualités de son approche du suspense : un scénario simple, centré sur des personnages en apparence ordinaires qui, au fil d'une tension de plus en plus insoutenable, révèlent leurs failles. L'audace de la romancière naît de sa façon de déjouer les codes du genre et, à partir d'un banal crime de délinquance, de faire basculer nos repères. Exit le méchant et le gentil ! Ce huis clos dans une supérette, lieu du quotidien par excellence, nous plonge dans une humanité de boursoufflures, de vies cabossées prêtes à sortir de leurs gonds. La lâcheté et la violence sont poussées à leur paroxysme. On comprend que le crime nous concerne tous, et qu'il suffit que le quotidien se détraque pour que vole en éclats notre civilité policée. Un excellent roman noir pour des lecteurs qui n'ont pas froid aux yeux !

1er chapitre de L'Innocence des bourreaux

Haut de page