Kamikazes

Constance Sereni - Pierre-François Souyri

A l'automne 1944, alors que le Japon recule sur tous les fronts, naît dans l'Etat-major japonais l'idée de faire intervenir des missions aériennes suicides pour impressionner et démoraliser l'adversaire. L'efficacité des premières opérations pousse à systématiser l'expérience, non pas tant pour les résultats, faibles, que pour édifier le peuple japonais, fasciné par l'esthétisation de la mort mise en scène par une habile propagande. Ni fanatiques, ni même enrôlés de force mais toujours très jeunes et soumis à une grande pression idéologique, les kamikazes - on en comptera plusieurs milliers - furent pour l'essentiel recrutés parmi des étudiants en lettres, à l'époque des fils de famille cultivés. Les autorités les encourageront à écrire des lettres dont certains extraits seront publiés pour montrer leur courage. Aussi découvre-t-on des jeunes gens hésitants, qui s'interrogent sur la nature du régime. A partir de sources japonaises et américaines, cet ouvrage offre une synthèse inédite de l'histoire de ces kamikazes. Au Japon, ils furent tour à tour perçus comme des héros, des martyrs ou des sacrifiés « pour rien » ; quoi qu'il en soit, leur place illustre à bien des égards le rapport difficile de l'empire du Soleil-Levant avec le souvenir humiliant de cette guerre perdue. Lire la suite

256 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x220

Chapeau

Citation presse

Coulisses

Constance Sereni et Pierre-François Souyri
Constance Sereni enseigne l'histoire contemporaine du Japon ainsi que la langue japonaise. Pierre-François Souyri est professeur à l'université de Genève, où il enseigne l'histoire du Japon. Après avoir été professeur à l'Inalco, il a dirigé la Maison franco-japonaise à Tokyo pendant de nombreuses années. Il est notamment l'auteur de Nouvelle histoire du Japon (2010) et d'Histoire du Japon médiéval - Le Monde à l'envers (2013).

Haut de page