Marie Curie prend un amant

Irène Frain

Le roman d'Irène Frain revient sur un « thriller médiatique ». En 1911, Marie Curie en fut la victime. Sa réputation, sa vie furent livrées en pâture. Son crime s'appelait Paul Langevin. Veuve depuis 1906, notre savante nobelisée avait connu bien d'autres épreuves et manifestations de haine. Elle était une femme exceptionnelle, ce qui semblait impardonnable. Elle était « étrangère ». Les antisémites l'accusaient d'être juive, et elle aimait un homme marié, Paul Langevin, donc, ami d'Einstein et savant également. Pour retracer l'histoire de cet amour, la romancière a interrogé les archives, les photos oubliées, les lieux. Une enquête passionnante qui se transforme en portrait subtil, à la hauteur de son modèle, l'admirable Marie Curie. Lire la suite

368 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 50x220

Chapeau

Citation presse

1er chapitre de Marie Curie prend un amant

Haut de page