La Reine et l'Assassin

David Morrell

1855. Les échecs sanglants sur le front de Crimée provoquent la démission du gouvernement britannique et font vaciller l'empire. C'est le moment que choisit un mystérieux « Vengeur » pour parcourir Londres en semant la mort sur son passage. Scotland Yard, aux abois, fait appel à l'intelligence quasiment surhumaine de Thomas De Quincey, le sulfureux opiomane qui boit un demi-litre de laudanum par jour, et l'auteur d'un chef d'oeuvre d'humour noir intitulé De l'assassinat considéré comme un des beaux-arts. Avec sa charmante fille, cet ancêtre de Sherlock Holmes mène une enquête à hauts risques entre les asiles d'aliénés et les sociétés secrètes qui abritent en leur sein de potentiels conspirateurs. De fil en aiguille, le voici devant la façade intimidante de Buckingham Palace. L'objectif ultime du Vengeur, en effet, semble être la famille royale : Victoria, son époux le prince Albert et leur précieuse marmaille... David Morrell mêle avec brio les personnages historiques aux créatures de fiction, et l'intrigue qui en découle est d'autant plus saisissante qu'elle reconstitue l'une des pages les plus sanglantes de la période victorienne. Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x230

Chapeau

Citation presse

Extrait

Le pasteur poussa un nouveau cri. (...) Mr Hardesty avait-il perdu la raison ? Qu'avait-il à pointer du doigt le banc de lady Cosgrove ? (...) Une femme se mit à hurler, bientôt imitée par une autre fidèle. Le colonel Trask ouvrit le portillon de son banc. Tenant son bras en écharpe avec sa main gauche, il sortit pour voir quelle était la cause du tumulte. La vue de la tunique rouge du héros incita d'autres gentlemen à se manifester.
- Miséricorde ! lâcha l'un deux.
- Du sang ! s'exclama un autre. Il y a du sang partout ! (...)
- Laissez-moi passer !
Mr Hardesty titubait vers lady Cosgrove quand il se prit le pied dans sa chasuble et trébucha. L'homme qui avait jailli du banc de lord Palmerston le rattrapa de justesse, avant qu'il ne s'étale dans la mare de sang. Le second géant mal fagoté apparut à son tour et barra le passage aux personnes qui accouraient.
- Je suis inspecteur principal à Scotland Yard ! cria-t-il en exhibant son insigne. Calmez-vous ! Regagnez vos sièges !
Un inspecteur de Scotland Yard ? Une stupeur encore plus vive s'empara de l'assistance. Parmi nous ? Ici, à Mayfair ? A Saint-James ? La panique monta d'un cran.

1er chapitre de La Reine et l'Assassin

Haut de page