Les Assassins

R. J. Ellory

L'effroi à l'état pur

En novembre 1984, John Costello, âgé de dix-sept ans, a vu mourir sous ses yeux sa petite amie Nadia, victime du « Marteau de Dieu », qui assassinait les couples d'adolescents. Arrêté, Robert Melvin Clare se pendit en prison. John survécut tant bien que mal. Documentariste au New York City Herald à partir de 1986, il se créa une vie étrange où il évolua entre solitude et paranoïa, et devint un érudit en matière de crimes en série... En juin 2006, une vague sans précédent de meurtres d'adolescents déferla sur Manhattan. L'inspecteur Ray Irving, très affecté par la disparition brutale, un an plus tôt, de la femme qu'il aimait, fut chargé de l'enquête dans son secteur. Après Mia, quinze ans, éliminée le 3 juin, Ashley et Lisa, seize ans, furent massacrées le 12. Puis, ce fut au tour de James, dix-neuf ans, compressé dans un trou au fond d'une boutique de farces et attrapes. Deux garçons furent aussi retrouvés, abattus dans le coffre d'une voiture... Chaque victime était tuée selon un protocole et une technique qui étaient les répliques de très anciens assassinats dont tous les auteurs avaient été exécutés ou croupissaient dans des cellules de pénitenciers fédéraux. Cela signifiait-il que quelqu'un - un « commémorateur », comme le nommait Irving - reprenait délibérément le flambeau là où d'autres monstres l'avaient lâché ? Par l'intermédiaire de Karen Langley, avec laquelle travaillait Costello au Herald, Irving fit la connaissance de cet ambigu personnage qui semblait prévoir les crimes et prendre chaque fois le policier de vitesse... Lire la suite

576 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x220

-50%
  • 11,00 €
  • 22,00 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Extrait

« Je sais tout ça, l'interrompit Irving. Je comprends bien. Ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi vous en avez déduit que Mia se rendait à un rendez-vous professionnel. »
Costello fronça les sourcils, comme intrigué par la question.
« Mais à cause de Kathy Sue Miller.
- La victime originelle.
- Le 3 juin 1973. La jeune fille assassinée par Harvey Carignan. »
Irving sentait monter en lui l'agacement et la frustration. « Oui, monsieur Costello... John. Oui, je comprends bien, répondit-il sur un ton légèrement impatient. Mais le fait même de savoir qui était Kathy Sue Miller est pour le moins étrange. Il faut avoir une connaissance particulièrement précise d'un meurtre commis il y a presque vingt-cinq ans pour ne serait-ce que déceler une ressemblance entre les deux crimes. (...) Et puis les derniers crimes, ces deux jeunes filles...
- Ashley Burch et Lisa Briley.
- Exactement... Vous dites que ces meurtres sont liés à des crimes identiques qui ont été commis au début des années 1980.
- Le 12 juin 1980, répondit Costello. Cynthia Chandler et Gina Marano, assassinées par les Tueurs du Crépuscule (...) et je ne peux que supposer que Burch et Briley ont été tuées avec un calibre .25. »

1er chapitre de Les Assassins

Haut de page