48 heures pour mourir

Andreas Gruber

Le cadavre d'une femme de cinquante-six ans, Hanna Nemez, est découvert attaché au pied de l'orgue de la célèbre cathédrale de Munich, emblème de la ville avec ses clochers à bulbe. La victime est morte par étouffement : on lui a fait ingurgiter de force des litres d'encre. Son mari, dont elle était séparée, avait reçu à Cologne, où il vit, un affolant appel téléphonique : « Si vous trouvez en quarante-huit heures pourquoi votre femme a été enlevée, elle restera en vie. Sinon, elle mourra. » La commissaire Sabine Nemez, vingt-six ans, fille de Hanna, est sous le choc. Son père est évidemment suspect. Le redoutable et original policier de la B.K.A. (la brigade criminelle), Maartens S. Sneijder, s'empare de l'enquête... En Autriche, près de Vienne, Helen Berger, une psychothérapeute dont le mari, Frank, est procureur, reçoit par la poste un doigt humain orné d'une bague où est gravée l'inscription « Frank - Pour Anna » ! S'agit-il de son mari et d'une de ses patientes, la mystérieuse Anna Lehner ? A peine a-t-elle recouvré ses esprits qu'une voix déformée croasse dans son téléphone : « Si vous découvrez qui j'ai enlevé et pourquoi, elle restera en vie. Sinon, elle mourra. Il vous reste quarante-huit heures. » Lire la suite

418 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x240

-30%
  • 15,40 €
  • 22,00 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Le téléphone sonne. Une voix étrange vous soumet une énigme. Vous avez quarante-huit heures pour la résoudre. Si vous ne trouvez pas la solution, quelqu'un mourra...

Citation presse

1er chapitre de 48 heures pour mourir

Haut de page