La Mésangère

Gérard Georges

Printemps, 1972. Au pied du puy de Sancy, le village d'Espinoux est mis en émoi par l'arrivée d'Héline, une citadine étrangère au pays, et de son petit garçon Arturo. Les langues vipérines ne tardent pas à s'acharner sur la réputation de la jeune femme, qui a trouvé à s'employer à la station-service, d'autant plus que certains hommes d'Espinoux la trouvent à leur goût. Mais Héline n'a cure des bavardages et ne s'est pas installée par hasard dans ce village reculé. Elle doit y régler des comptes personnels — sa mère lui a fait des révélations douloureuses avant de mourir — qui remontent fort loin, au temps où les Allemands occupaient la région. Et, sur cette époque, Lucien Gouttepiffre, le sabotier, un homme amer que le village considère pourtant comme un héros de la Résistance, cache peut-être quelques embarrassants secrets... Gérard Georges, natif de la région et qui a publié une vingtaine d'ouvrages, ressuscite avec justesse et talent cette belle campagne auvergnate des années soixante-dix et entretient habilement le suspense sur la période noire de la Seconde Guerre mondiale. Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x230

-50%
  • 9,75 €
  • 19,50 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

1er chapitre de La Mésangère

Haut de page