Tout paradis n'est pas perdu

Jean Rouaud

« Je n'ai aucune légitimité pour parler de l'islam », prévient d'emblée l'écrivain. Mais il évoque, avec la poésie qui est la sienne, bien plus de choses. Il raconte des souvenirs d'enfance pour mieux comprendre les débats qui déchirent aujourd'hui la société française. Il se rappelle ces femmes qui, dans son département de Loire-Inférieure, se couvraient la tête d'un fichu non parce qu'elles étaient musulmanes mais parce que c'était une forme d'urbanité, et qu'il ne serait venu à l'esprit d'aucune d'entre elles de pénétrer « en cheveux » dans une église. Ce qui a déclenché l'écriture de cette chronique, commencée en 2014, c'est l'attitude du Front national, soudain intraitable sur le thème de la laïcité. Quand l'auteur entend le débat sur les menus de substitution dans les cantines scolaires, il note que la loi de séparation des Eglises et de l'Etat n'a pas été un couperet tranchant mais le début de nouveaux arrangements, où les calendriers sont remplis de noms de saints... Lire la suite

198 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x205

Chapeau

Citation presse

Haut de page