Titus n'aimait pas Bérénice

Nathalie Azoulai

Une jeune femme de notre temps, Bérénice, est abandonnée par son amant, Titus, qui l'aime mais refuse de divorcer de la mère de ses enfants. Endolorie de douleur, Bérénice trouve quelque réconfort à se répéter le vers célèbre de Jean Racine : « Je l'aime, je le fuis ; Titus m'aime, il me quitte ! » (Bérénice, 1670). La délaissée commence alors à se passionner pour la vie du tragédien, spécialiste des fatales passions amoureuses. Bérénice se rend sur les ruines de l'abbaye janséniste de Port-Royal-des-Champs, où Racine fut recueilli par des religieuses et où il apprit le latin. C'est de là qu'il partit conquérir Paris. Il vécut lui-même des amours compliquées, fut joué devant la Cour, devint à Versailles l'historien des guerres du règne... Bérénice a retrouvé sa sérénité quand elle apprend que son ancien amant, mourant, la réclame. Acceptera-t-elle de revoir Titus ? Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Chapeau

Citation presse

L'Express : (...) une écriture sobre et limpide. (Les) phrases s'enchaînent comme dans une mélodie.

1er chapitre de Titus n'aimait pas Bérénice

Haut de page