Le Val de l'espoir

Marie-Bernadette Dupuy

Toujours là l'une pour l'autre

Alors qu'ils reviennent de fêter leur anniversaire de mariage, Pierre et Céline meurent dans un accident de voiture. Ils laissent deux filles, Anne et Rose, des jumelles de vingt ans. Cet événement tragique déclenche des réactions totalement opposées chez les orphelines : autant Anne est douce et candide, autant Rose se rebelle et affiche son indépendance. Surtout, elle adopte une attitude impertinente et agressive envers sa tante maternelle, Sonia, et le mari de cette dernière, Gérald. Puis elle fuit la maison familiale de Toulouse pour rejoindre Paris et goûter à tous les plaisirs de la capitale... Anne, elle, rencontre Paul, avec qui elle fonde une famille, tandis que Rose sombre dans la drogue et ses effets destructeurs. Pourquoi les jumelles sont-elles si différentes ? Contre quel démon Rose lutte-t-elle ? A deux doigts de succomber des suites de sa descente aux enfers, Rose sera sauvée in extremis par sa soeur. Soignée à la Ferme du Val, en pleine nature charentaise, elle prendra bientôt une part active à la vie de cet institut, où elle retrouvera, au contact d'Adrien, une nouvelle raison de vivre... Lire la suite

416 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x240

-20%
  • 16,72 €
  • 20,90 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Coulisses

INTERVIEW
Les jumelles de votre roman ne forment-elles pas une seule héroïne, qui aurait deux visages ?

On peut le voir comme ça, en effet ! Anne, la timide, devient à la fin du roman volontaire et téméraire, comme sa soeur Rose l'était au début de l'histoire : jumelles, elles se complètent, tout en ayant chacune sa personnalité. Mais quand Anne se transforme, c'est pour sauver Rose. Car mon but premier était de montrer les ravages de la drogue, dont j'ai malheureusement été le témoin. L'amour que l'on donne à ces personnes en souffrance, celles dont la haine grandit face à un monde où elles ne trouvent pas leur place, peut leur apporter une aide décisive. Sans l'aide d'Anne, Rose était perdue. J'ai connu une jeune fille qui est passée par là, je l'ai vue très malade, j'ai passé beaucoup de temps avec elle à l'hôpital, j'ai pleuré avec elle...

1er chapitre de Le Val de l'espoir

Haut de page