Celle que vous croyez

Camille Laurens

Claire Millecam, quarante-huit ans, crée sur Facebook un faux profil : Claire Antunès, vingt-quatre ans. Pour suivre l'actualité de son amant Jo, qu'elle soupçonne d'infidélités, elle demande pour « ami » un proche de Jo, Chris. Une liaison amoureuse - mais virtuelle - s'ébauche entre Claire Antunès et Chris. Mais ce dernier en veut davantage : il souhaite passer du virtuel au réel...

208 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

-30%
  • 12,25 €
  • 17,50 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
6 points i-bag-small
Epuisé

- MENTION FILM
Claire, quarante-huit ans, crée sur Facebook un faux profil : Claire, vingt-quatre ans. Pour suivre l'actualité de son amant Jo, elle demande pour « ami » un proche de Jo, Chris. Une liaison amoureuse – mais virtuelle – s'ébauche. Mais Jo souhaite bientôt passer du virtuel au réel... Paru en 2016, ce roman de Camille Laurens fait l'objet d'une adaptation cinématographique (sortie en février dernier) avec Juliette Binoche.

Chapeau

Citation presse

Télérama : Dans un vertigineux roman où réalité et men songes se conjuguent jusqu'à la dépression, la folie, celle qui sut si bien raconter les frissons du désir nous entraîne dans un labyrinthe où tout se perd, se déconstruit et peut-être se retrouve.

Transfuge : Rarement un roman n'a si justement exploré les points aveugles d'un désir d'amour, l'amère folie d'une solitude à fuir.

L'Express : Vertige de l'amour virtuel, ambivalence d'Internet, « à la fois le naufrage et le radeau », où l'« on se noie dans la traque, dans l'attente » tout en s'accrochant « aux présences factices qui hantent la Toile ». Et comment trouver sa place de femme mûre dans une société qui vous met au rebut avant les hommes ? Fascinée par le sentiment amoureux, l'auteur de Dans ces bras-là excelle à le disséquer à l'ère du 2.0.

L'Humanité : Camille Laurens, dotée d'une solide faculté d'analyse et d'une bonne dose d'esprit critique, sait observer à la loupe les comportements amoureux à l'heure de la pratique de la rencontre assistée par ordinateur, dans un monde où l'intériorisation de la technique, devenue irréversible, s'impose dans tous les domaines, y compris celui des sentiments.

La Vie : L'auteur joue du faux pour dire le vrai, séduit par tous les artifices, menant son lecteur par le bout du nez, jusqu'à une douce ivresse.

Elle : Dans ce roman aussi ingénieux qu'intelligent, Camille Laurens revisite, en virtuose du virtuel, la rencontre amoureuse. (...) Un roman jubilatoire.

Le Monde des livres : Celle que vous croyez est un texte qui déploie une séduction irrésistible (...) pour dire le désir, et le refus d'y renoncer.

Libération : Le mélange de drôlerie et d'émotion, chez Camille Laurens, peut être détonnant. Sa culture s'articule à une sagacité profonde, faisant d'elle un maillon solide dans la longue chaîne de la littérature française.

Citation texte

Télérama : Dans un vertigineux roman où réalité et men songes se conjuguent jusqu'à la dépression, la folie, celle qui sut si bien raconter les frissons du désir nous entraîne dans un labyrinthe où tout se perd, se déconstruit et peut-être se retrouve.Transfuge : Rarement un roman n'a si justement exploré les points aveugles d'un désir d'amour, l'amère folie d'une solitude à fuir.L'Express : Vertige de l'amour virtuel, ambivalence d'Internet, « à la fois le naufrage et le radeau », où l'« on se noie dans la traque, dans l'attente » tout en s'accrochant « aux présences factices qui hantent la Toile ». Et comment trouver sa place de femme mûre dans une société qui vous met au rebut avant les hommes ? Fascinée par le sentiment amoureux, l'auteur de Dans ces bras-là excelle à le disséquer à l'ère du 2.0.L'Humanité : Camille Laurens, dotée d'une solide faculté d'analyse et d'une bonne dose d'esprit critique, sait observer à la loupe les comportements amoureux à l'heure de la pratique de la rencontre assistée par ordinateur, dans un monde où l'intériorisation de la technique, devenue irréversible, s'impose dans tous les domaines, y compris celui des sentiments.La Vie : L'auteur joue du faux pour dire le vrai, séduit par tous les artifices, menant son lecteur par le bout du nez, jusqu'à une douce ivresse.Elle : Dans ce roman aussi ingénieux qu'intelligent, Camille Laurens revisite, en virtuose du virtuel, la rencontre amoureuse. (...) Un roman jubilatoire.Le Monde des livres : Celle que vous croyez est un texte qui déploie une séduction irrésistible (...) pour dire le désir, et le refus d'y renoncer.Libération : Le mélange de drôlerie et d'émotion, chez Camille Laurens, peut être détonnant. Sa culture s'articule à une sagacité profonde, faisant d'elle un maillon solide dans la longue chaîne de la littérature française.

1er chapitre de Celle que vous croyez

Haut de page