La Fièvre de l'aube

Peter Gardos

D'anciens déportés hongrois du camp de Bergen-Belsen sont évacués à la fin de la guerre vers un hôpital suédois sur l'île de Gotland. Parmi eux se trouve Miklos Gardos, vingt-cinq ans, ex-journaliste, poète, socialiste et juif. Atteint de tuberculose, il ne pèse plus que cinquante kilos et sait que ses jours sont comptés. Il écrit alors à cent dix-sept jeunes filles hongroises, évacuées elles aussi en Suède, pour leur proposer le mariage. Lili Reich, dix-huit ans, également juive, se trouve au camp de réfugiés de Smalandsstenar. Elle a échappé à la mort à Bergen mais souffre d'une néphrite et ignore ce qu'est devenue sa famille. Par charité, elle répond à Miklos. Peu à peu, leur correspondance devient assidue. De septembre 1945 à février 1946, ils échangent des centaines de lettres et finissent par tomber amoureux. Miklos, en dépit de son état qui s'aggrave, de sa fièvre persistante, supplie le médecin : il veut rendre visite à sa « cousine »... Le livre-événement de la foire de Londres 2015. Une formidable et poignante histoire d'amour qui sera portée prochainement à l'écran. Lire la suite

270 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x215

Chapeau

Un film tiré de ce livre bouleversant sortira bientôt en salle : le scénario a été écrit par Péter Gárdos lui-même.

Citation presse

Le comit a aim

Péter Gárdos est cinéaste et a été plusieurs fois primé. La Fièvre de l'aube est son premier roman ; roman que l'auteur a lui-même adapté pour grand écran, et qui sortira prochainement en salle. La sortie de ce livre est un événement éditorial majeur : l'ouvrage sort dans le monde entier au court du premier semestre 2016. Si l'histoire est bouleversante, c'est que l'auteur raconte la vie de ses parents : une histoire d'amour inattendue dans la Suède de l'après-guerre, avec, en filigrane, les tragédies subies par les Hongrois sous le régime nazi. L'écriture, à la fois simple et tendre, dit la réalité des jeunes gens exilés loin de chez eux, seuls au monde et qui s'accrochent à l'amour pour survivre. Un texte poétique, parfois émaillé d'un humour touchant.

1er chapitre de La Fièvre de l'aube

Haut de page