Le temps est assassin

Michel Bussi

Clotilde avait quinze ans en 1989 lorsque des vacances en Corse s'étaient achevées par un accident de voiture qui avait coûté la vie à sa famille. En 2016, elle éprouve l'envie de retourner sur les lieux. Mais le pèlerinage devient vite une quête désespérée pour la vérité.

544 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225

-35%
  • 13,98 €
  • 21,50 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Pourquoi nous l'avons choisi

Nymphéas noirs, Un avion sans elle, Gravé dans le sable, Maman a tort... Les thrillers de Michel Bussi ne se ressemblent pas du tout, et pourtant ils nous produisent tous le même effet dévastateur et réjouissant ! Il aime instiller le doute et la peur dans notre esprit, avant de nous récompenser par un final éblouissant. Il le dit d'ailleurs lui-même de manière très claire : « Mes lecteurs, je dois les emmener au bord du précipice, les lâcher, les rattraper au dernier moment... » Dans ce nouveau suspense, il est impossible de ne pas s'identifier au personnage de Clotilde. La gamine de quinze ans qui passe un été de rêve en Corse, puis perd toute sa famille dans un accident de la route. La jeune femme qui peu à peu surmonte le traumatisme, qui devient avocate, qui se marie, qui met un enfant au monde. La quadragénaire qui décide de revenir sur place avec sa petite Valentine devenue grande. Cette femme mériterait de connaître la paix, or c'est un nouveau cauchemar qui l'attend. Mais notre compassion se mue en admiration lorsque nous la voyons creuser dans sa mémoire pour renouer des fils et écarter les faux-semblants. Jusqu'à ce que le soleil de l'été corse dissipe, vingt-sept ans plus tard, les ténèbres du mensonge.

1er chapitre de Le temps est assassin

Haut de page