Avenue des mystères

John IRVING

Irving, conteur prodigieux

Juan Diego Guerrero est un vieil écrivain d'origine mexicaine. Le lendemain de la Noël 2010, il s'envole de New York à destination de Manille pour visiter le cimetière des soldats américains en souvenir d'un ami d'Oaxaca, « El Gringo Bueno ». Dans l'avion, il rencontre deux femmes très mystérieuses, Miriam et sa fille Dorothy. A Hong Kong, il couche avec Dorothy. L'alternance de bêtabloquants - il a le coeur fragile - et de Viagra le plonge dans les souvenirs de son enfance... A Oaxaca, il vivait avec sa soeur, Lupe, télépathe et extralucide, dans une décharge d'ordures. Leur mère, Esperanza, femme de ménage chez les jésuites, monnayait ses charmes sur la rue Zaragoza. Frère Pepe, un jésuite chargé du Foyer des Enfants perdus, fournissait Juan Diego en livres. Un jour, Rivera, le patron de la décharge, recula et écrasa le pied de l'adolescent, en faisant un infirme. Mais l'homme qui a bouleversé l'existence de Juan Diego fut le père jésuite Edward Bonshaw qui, peu après son arrivée à Oaxaca, rencontra Flor, un travesti prostitué dont il tomba follement amoureux... Véritable maître de la narration, John Irving alterne magistralement le spectaculaire et l'intimisme. Lire la suite

528 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x220

Chapeau

Citation presse

The Washington Post : L'auteur n'a pas son pareil pour orchestrer les catastrophes en cascade au carrefour du hasard et de la destinée.

1er chapitre de Avenue des mystères

Haut de page