Sécessions

Olivier Sebban

Destins singuliers sur fond d'épopée

1840, à Savannah, en Géorgie. Tel Caïn après le meurtre d'Abel, Elijah Delmar s'enfuit. A sa poursuite, Amos, son père. L'homme vient d'assassiner son frère David, après avoir séduit Ethel, son épouse. Il laisse derrière lui un fils, Isaac, né de cet adultère. Début de l'errance sur un cheval volé. Premier châtiment : Elijah est attaqué par un esclave... Une fresque somptueuse sur une période décisive de l'histoire des Etats-Unis.

352 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

-40%
  • 12,00 €
  • 20,00 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
7 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Récit des grands espaces, drame familial, roman noir, fresque historique sur la construction d'une nation, Sécessions est tout cela à la fois. Son auteur, loué par la critique depuis le début de sa production pour son style, sa prose dense, sobre, et ses qualités d'historien - son premier roman Amapola revenait sur la guerre d'Espagne, Le Jour de votre Nom, le second, sur la Deuxième Guerre mondiale - est fasciné par l'errance, l'exil, la fuite en avant. Chez Sebban, il y a toujours un homme en cavale. Comme si l'errance devenait le meilleur moyen de voir le monde, de comprendre le passé, de relier les grands évènements de l'épopée humaine au présent. Sa plume au souffle épique nous embarque dans une Amérique déchirée, vulnérable et en devenir, celle du milieu du XIXe siècle et de la guerre civile. Les paysages donnent lieu à des descriptions grandioses. Entre tragédie familiale et tourbillon de l'Histoire, ce roman époustouflant offre un grand moment de lecture.

1er chapitre de Sécessions

Haut de page