L'autre qu'on adorait

Catherine CUSSET

Beau garçon ambitieux de dix-sept ans, doté d'une exubérante vitalité et d'une vraie culture, Thomas Bulot, en 1986, c'est la promesse d'être Rimbaud et ministre. Mais, au contraire de son meilleur ami Nicolas, il est recalé à Normale sup. Amoureux fou de Catherine, la soeur aînée de ce dernier, il part avec elle aux Etats-Unis, où elle rompt. Thomas reste à New York, est admis à l'université de Columbia, mène une vie dangereusement intense, conquiert Elisa, championne, comme lui, d'amour physique... Déjà, le garçon subit les premiers assauts d'une dépression qui l'envahit telle une marée noire. Elisa, c'est fini, et la descente aux enfers commence... Lire la suite

304 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Chapeau

Il était promis à un destin exceptionnel. Mais il échoua, et s'isola...

Citation presse

Le comit a aim

Connaît-on l'autre - le frère, l'ami, l'amant, celui qui n'a pas de secret pour nous, dont les qualités, les défauts, les projets font partie de notre propre vie ? Ou bien, n'est-il, comme l'écrivait Proust, qu'« une ombre », imprévisible, indiscernable ? Tel est le sujet de l'ample et ambitieux onzième roman de Catherine Cusset, qui déborde d'émotion contenue. L'autre qu'on adorait, portrait d'un enfant de la fin du siècle, est une grande oeuvre sur la mélancolie, l'amour, l'amitié, le désir, l'ambition, l'échec, et s'inscrit dans la brillante veine romanesque de l'auteure.

1er chapitre de L'autre qu'on adorait

Haut de page