Chelmno

Patrick Montague

Situé près de Lodz, en Pologne, le camp de Chelmno fut établi à l'initiative d'Arthur Greiser, gouverneur de la province, afin de résoudre un « problème juif local ». Sans barbelés, sans rangées de baraquements, sans miradors, le camp était dépourvu des éléments communément associés aux camps de concentration ou d'extermination. Doté d'une capacité limitée et fonctionnant avec trois camions à gaz, les victimes étaient acheminées dans le camp, tuées et leurs restes jetés dans des fosses : il s'agit là de la première véritable usine de mort du genre avec comme objectif initial l'extermination de cent mille personnes - enfants, vieillards et malades, considérés comme des « bouches inutiles ». Le modèle de Chelmno fut repris et « amélioré » dans les camps de l'Aktion Reinhard - processus industriel de mise à mort dans des centres de tueries -, pour résoudre cette fois un « problème juif européen ». Chelmno, qui fonctionna à partir du 7 décembre 1941 et continua durant des périodes distinctes jusqu'en janvier 1945, fut donc une étape essentielle vers le meurtre de masse et annonce la Solution finale en Europe. Extrêmement fouillée et documentée, cette étude est l'aboutissement de vingt ans de travail. Le camp de Chelmno a jusqu'à présent été peu étudié : cette publication met pour la première fois en lumière les tâtonnements et les hésitations des tueurs, puis explore point par point la mise en oeuvre de la destruction du coeur du judaïsme européen. Lire la suite

376 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 150x230

Chapeau

Citation presse

Coulisses

L'auteur explore les expérimentations des initiateurs du camp de Chelmno, précurseur dans l'extermination de masse, qui furent reprises dans le cadre de l'Aktion Reinhard, première étape de la solution finale.

Haut de page