L'homme qui brûlait d'être Dieu

Jean-Michel Riou

Le trésor de l'Arabie heureuse

En 1809, la guérison miraculeuse de Simon Le Floch grâce à un médicament préparé par Malthus de Retz à partir d'un morceau de la myrrhe des rois mages incite une femme et deux hommes à partir pour l'Arabie, où ils espèrent trouver des arbres à myrrhe. Mais des espions anglais tentent de les doubler.

480 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 152x240

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Jean-Michel Riou a percé les mystères de l'Egypte ancienne (Le Secret de Champollion), arpenté les troubles coulisses du Louvre (1630 - La Vengeance de Richelieu) et de Versailles (Un jour je serai roi et Le Roi noir de Versailles). Dans ce nouveau et très brillant roman historique, il entraîne un personnage réel - la très célèbre lady Esther Stanhope, issue d'une grande famille d'Angleterre et qui, obsédée par le Levant et le désert, coupa tout lien avec son pays, son mode de vie, sa fortune, avant de mourir à Damas dans un quasi dénuement - et des personnages fictifs - Simon Le Floch, qui aimera Esther et sera aimé d'elle, et l'aventurier assassin Malthus de Retz - vers un Orient flamboyant, chimérique et lourd de menaces... En ce début du XIXe siècle, L'homme qui brûlait d'être Dieu est le récit superbe d'un voyage vers l'impossible, d'une folle passion amoureuse, et une réflexion sur l'orgueil et la convoitise des hommes.

1er chapitre de L'homme qui brûlait d'être Dieu

Haut de page