Terminus oasis

Lawrence Osborne

Venus de Londres, le docteur Henniger et sa femme traversent le Maroc de Tanger au Moyen-Atlas. En pleine nuit, leur voiture fauche un jeune vendeur de fossiles : Driss, vingt ans, est tué sur le coup. Très embarrassés, les Henniger emportent le cadavre à Azna. Le lendemain, le père de Driss, Abdallah Taheri, de la tribu des Aït Kebbash, exige que le coupable paie. Mais quel sera le prix demandé ?

360 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 135x215

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Lawrence Osborne, collaborateur des plus grands quotidiens d'Outre-Atlantique, est aussi l'un des écrivains les plus prometteurs de Grande-Bretagne où on le compare volontiers à Graham Greene. Sélectionné parmi les meilleurs romans de 2012 par The Guardian et The Economist, Terminus oasis est une sorte de long voyage au coeur de la nuit - celle de la fête mais aussi celle du crime - et une réflexion, servie par un style éblouissant, sur la morale, la violence et le gouffre qui sépare Occidentaux et Maghrébins, « impies » et « fidèles ». Osborne inscrit sa narration au milieu des paysages sublimes et flamboyants du Moyen-Atlas et du désert sud-marocain qui font partie intégrante de la puissance et de l'originalité du livre.

1er chapitre de Terminus oasis

Haut de page