En attendant Bojangles

Olivier Bourdeaut

Le phénomène éditorial de l'année !

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur Mr. Bojangles de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis. Celle qui mène le bal, c'est la mère, imprévisible et extravagante. Elle n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères. Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte. L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom... Caracolant en tête des ventes depuis plusieurs mois, le livre d'Olivier Bourdeaut - son premier roman - surprend et séduit instantanément. Un ovni littéraire à ne surtout pas manquer ! Lire la suite

160 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x200

Chapeau

Citation presse

Le Nouvel Obs : Dans une prose chantante, Olivier Bourdeaut fait sourire les larmes et pleurer l'allégresse. Il mérite le succès qui va fondre sur cette fable extravagante et bouleversante.

Le Figaro : Olivier Bourdeaut entre en littérature avec une histoire simple, belle, folle et triste. Son récit navigue entre la légèreté du Vian de L'Ecume des jours et le roman d'apprentissage à la Salinger.

Elle : Dans ce roman, la fantaisie règne en maître. L'auteur nous plonge dans un capharnaüm joyeux et plein d'esprit, où l'on se délecte.

Lire : C'est le pari de Lire en cette rentrée : un premier roman friandise, gai comme un jour de fête, doux comme un bon bain chaud. Pour l'ambiance littéraire, imaginez Jacques Prévert, Raymond Queneau et Roald Dahl se dandinant autour du pianocktail de Boris Vian.

Le Point : Bien rythmé, ce livre a tout pour plaire sans avoir l'air de le vouloir. Eh oui, il plaît. Et mieux : il touche.

Les Inrockuptibles : On retrouve ici le sens du rythme et de la prose imagée de L'Ecume des jours de Vian, et la légèreté du désespoir de Tendre est la nuit de Fitzgerald. A l'instar des deux classiques, En attendant Bojangles se lit comme une belle histoire d'amour fou.

1er chapitre de En attendant Bojangles

Haut de page