La Cheffe, roman d'une cuisinière

Marie Ndiaye

Gabrielle fit ses premières armes dans un bistrot de Bordeaux et ouvrit La Bonne Heure en 1973. L'établissement conquit vite une excellente réputation et gagna une étoile au Guide. Mais la fille de Gabrielle, qui détestait sa mère et sortait d'une grande école de marketing québécoise, imposa une restructuration totale du restaurant...

288 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Chapeau

Citation presse

Coulisses

UN RETOUR TRÈS ATTENDU Marie NDiaye est née en 1967 d'une mère française et d'un père sénégalais. Elle commence à écrire dès son adolescence, qu'elle passe dans la banlieue parisienne, et publie en 1985 Quant au riche avenir. La Sorcière lui apporte, en 1996, l'estime du public, et Rosie Carpe (2001) est couronnée par le prix Femina. La consécration suprême vient en 2009 lorsque Trois femmes puissantes reçoit le prestigieux prix Goncourt. Marie NDiaye est la seule femme écrivain vivante qui figure au répertoire de la Comédie-Française (pour sa pièce Papa doit manger). C'est dire si son nouveau roman était attendu.

1er chapitre de La Cheffe, roman d'une cuisinière

Haut de page