Je vous aimais, terriblement

Jeremy Gavron

Avec ce livre autobiographique, Jeremy Gavron se confronte à l'événement tragique de son existence, le suicide de sa mère alors qu'il avait quatre ans. Il a très peu de souvenirs d'Hannah qui, en 1965, n'avait pas atteint la trentaine mais semblait épanouie. Qu'est-ce qui explique ce geste de désespoir ? Un roman aux multiples entrées, qui se lit comme une enquête policière, une chronique sociale et féministe, un récit personnel bouleversant.

336 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x220

Chapeau

Citation presse

1er chapitre de Je vous aimais, terriblement

Haut de page