Rien n'est trop beau pour les gens ordinaires

Marina Lewycka

Après la mort de sa mère, Bertie doit se battre pour conserver l'appartement, une H.L.M. considérée trop grande pour lui seul... Tel est le point de départ de cette comédie londonienne touchante et pleine d'humour.

448 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 130x205

-30%
  • 16,03 €
  • 22,90 €
  • i-bag-small
GRATUIT
CONTRE
8 points i-bag-small
Epuisé

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Née à la fin de la guerre de parents ukrainiens dans un camp de réfugiés à Kiel, en Allemagne, Marina Lewycka a ensuite grandi en Angleterre. Son premier roman, Une brève histoire du tracteur en Ukraine, a connu un succès exceptionnel (un million d'exemplaires vendus en Angleterre). Les romans qu'elle écrivit par la suite furent traduits dans le monde entier. Dans son nouveau livre, elle évoque la ville qu'elle connaît le mieux au monde : Londres. A travers une histoire à la fois rocambolesque, drôle et touchante, c'est une étonnante fresque de la capitale anglaise qu'elle peint : Londres, au XXIe siècle, est un lieu riche de langues, que ce soit l'ukrainien, le russe, le swahili ou le jargon managérial de gestionnaires de logement social. Un lieu où les conseillers municipaux sacrifient des cerisaies sur l'autel de nouvelles constructions. Un lieu où la vie, l'amour et la mort côtoient les aléas du monde actuel. C'est là le vrai talent de Marina Lewycka : à travers une comédie charmante et attachante, elle pose un regard lucide et tendre sur l'Angleterre d'aujourd'hui.

1er chapitre de Rien n'est trop beau pour les gens ordinaires

Haut de page