L'homme qui s'envola

Antoine Bello

Une disparition et quelques soupçons

John Walker est le directeur de Wills, l'un des principaux opérateurs de messagerie express des Etats-Unis. Sarah, la fille du fondateur, lui a donné trois beaux enfants. Si l'on dépasse les apparences d'un homme serein et comblé, on s'aperçoit que Walker déteste son existence : son temps lui échappe, la vie sociale le dévore. Il décide alors de disparaître, de passer pour mort après avoir minutieusement préparé la suite. Le petit avion qu'il pilote s'écrase sur le Vallejo Peak, entre El Paso et Denver... Sarah, après avoir cru quelques heures à l'impossible, se rend à l'évidence et organise à Albuquerque de solennelles obsèques. Mais les assurances Orbis, peu désireuses de payer les trente millions du contrat souscrit, mandatent un « skip tracer » de renommée mondiale, Nike Shepherd. Il doit établir, de façon irréfutable, que Walker a bien péri dans le crash. Or, il a en main les bandes vidéo d'un supermarché de Las Vegas (Nouveau-Mexique) où apparaît un homme blessé qui pourrait être Walker... Lire la suite

320 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Chapeau

Citation presse

Citation texte

Les Echos : L'auteur des Falsificateurs excelle à raconter la dérive de son héros.

Le comit a aim

2John Walker est le directeur de Wills, l'un des principaux opérateurs de messagerie express des Etats-Unis. Sarah, la fille du fondateur, lui a donné trois beaux enfants. Or Walker… déteste son existence : son temps lui échappe, la vie sociale le dévore. Il décide alors de disparaître, de passer pour mort après avoir minutieusement préparé la suite. Le petit avion qu'il pilote s'écrase sur le Vallejo Peak, entre El Paso et Denver... Mais les assurances Orbis, peu désireuses de payer les trente millions du contrat souscrit, mandatent un « skip tracer » de renommée mondiale, le redoutable Nike Shepherd…

1er chapitre de L'homme qui s'envola

Haut de page