Les Jours enfuis

Jay McInerney

Fresque américaine

Pour Russell et Corrine Calloway, la vie new-yorkaise est un rêve : lancements de livres, vernissages et sorties dans la haute société se succèdent ; ils ont des métiers qu'ils adorent, une vie de famille parfaite, un loft à TriBeCa. Mais leur vie de couple est subitement mise à l'épreuve quand Russell se lance à corps perdu dans la publication d'un roman dont il veut faire un succès. Savourez le plus « salterien » des romans de Jay McInerney.

496 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 145x220

Chapeau

Citation presse

Le comit a aim

Figure emblématique de la littérature américaine, Jay McInerney connut un retentissant premier succès avec le Journal d'un oiseau de nuit (1984), texte au style proche de celui de Bret Easton Ellis. Puis vint le premier tome d'une trilogie, Trente ans et des poussières (1992), qui peignait, avec ironie et causticité, la vie d'un couple de trentenaires modèle, Corrine et Russell Calloway, respectivement courtière en Bourse et éditeur, dans le Manhattan des années quatre-vingt. En 2006 parut le deuxième volet, bouleversant, dans lequel l'auteur évoquait la tragédie du 11-Septembre, qui percuta des millions d'existences. Dont celles des Calloway... 2017 : le troisième tome tant attendu de cette exceptionnelle trilogie américaine paraît enfin ! Entre l'humour, la légèreté et l'élégance apparentes se glisse la patte de McInerney, qui croque avec une férocité jouissive la haute société new-yorkaise des années Obama. C'est en réalité l'histoire récente d'une certaine Amérique que Jay McInerney a composée.

1er chapitre de Les Jours enfuis

Haut de page