Tout un été sans Facebook

Romain Puértolas

Une enquête pas piquée des vers !

Par suite d'une mesure disciplinaire particulièrement contraignante, le lieutenant de police Agatha Crispies se retrouve dans un trou perdu de cent cinquante habitants où ne « déborde que le lait » et qui s'enorgueillit de cent quatre-vingt-dix-huit ronds-points : New York (Colorado). La bourgade a la particularité, rare de nos jours, de vivre sans réseau Internet ! Agatha trompe son ennui en animant un club de lecture au sein du commissariat et applique sa méthode d'enquête dite associative (une transposition à l'investigation policière de la libre association poétique des mots et des idées !) lorsqu'un dénommé Peter Foster, « déjà connu des services de police », est tué à l'aiguille à tricoter au cours d'une dégustation de lentilles... Agatha s'agite dans tous les sens, observe un écureuil radioactif, croise un bûcheron au nom de sanitaires, a affaire à la Mafia tout en s'empiffrant de donuts au chocolat - peut-être la raison qui lui fait dire que « la vie ici est à vomir » ! Et, bientôt, assassinats et disparitions se multiplient. Entre Miss Marple et les frères Coen, Romain Puértolas, dont le premier roman, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, avait marqué les esprits, nous revient avec un thriller loufoque ! Lire la suite

384 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

Mutée à New York, dans le Colorado, un petit village du fin fond de l'Amérique, Agatha Crispies, lieutenant de police, a trouvé une échappatoire à son désœuvrement dans l'animation d'un club de lecture au sein du commissariat. Mais alors qu'elle désespérait de pouvoir un jour enquêter à nouveau sur un meurtre, d'effroyables assassinats viennent troubler la tranquillité des lieux… Entre Miss Marple et les frères Coen, Romain Puértolas, dont le premier roman, L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea, avait marqué les esprits, nous revient avec un thriller aussi loufoque que réjouissant !

Chapeau

Un thriller à mi-chemin entre Miss Marple et les frères Coen.

Citation presse

Citation texte

PRESSE POUR L'extraordinaire voyage du fakir qui était resté coincé dans une armoire Ikea Le Nouvel Obs : Un premier roman à mourir de rire.France Inter : C'est merveilleux de drôlerie, d'impertinence, d'idées. C'est étincelant.

1er chapitre de Tout un été sans Facebook

Haut de page