Par le fer ou le poison

Juliette Benzoni

Alain Decaux disait de Juliette Benzoni qu'elle aidait à faire aimer l'Histoire aux Français. Ces seize portraits de tueuses qui ont marqué leur temps sont la preuve que l'auteure croyait en la vertu pédagogique du romanesque, fût-il criminel... La célèbre Romaine Agrippine (37 ap. J.-C.) n'a rien à envier à sa devancière moins connue, Lu, l'épouse de l'empereur chinois Liéou-Pang (200 av. J.-C.) : l'une et l'autre ont tué sans pitié pour que règne leur rejeton... Afin d'empêcher l'union d'Elisabeth, sa demi-sœur, avec le séduisant amiral Thomas Seymour, Marie Tudor la Sanglante, reine d'Angleterre, n'hésita pas à faire tomber la hache du bourreau sur le cou du jeune homme... Anne Geneviève de Bourbon-Condé, duchesse de Longueville, se lança à corps perdu, avec son amant François de La Rochefoucauld, dans la Fronde qu'elle anima de toute sa fougue meurtrière... Et que dire de la belle Françoise Athénaïs de Rochechouart, marquise de Montespan, qui voulait éliminer ses rivales dans le cœur et le lit de Louis XIV, grâce aux poisons de Catherine Voisin, et qui se brûla les ailes, ou de l'impératrice douairière Tseu-Hi qui, au milieu du XIXe siècle, fit en toute simplicité mettre à mort les envoyés d'une puissance étrangère, sinon que toutes deux font aussi partie de l'Histoire ? Lire la suite

432 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x225


Ces seize portraits de tueuses sont la preuve que l'auteure croyait en la vertu pédagogique du romanesque, fût-il criminel... La célèbre Romaine Agrippine (37 ap. J.-C.) n'a rien à envier à sa devancière moins connue, Lu, l'épouse de l'empereur chinois Liéou-Pang (200 av. J.-C.) : l'une et l'autre ont tué pour que règne leur rejeton... Afin d'empêcher l'union d'Elisabeth, sa demi-sœur, avec le séduisant amiral Thomas Seymour, Marie Tudor la Sanglante, reine d'Angleterre, n'hésita pas à faire tomber la hache du bourreau sur le cou du jeune homme... Et que dire de la marquise de Montespan, qui voulait éliminer ses rivales dans le cœur et le lit de Louis XIV, grâce aux poisons de Catherine Voisin ?

Chapeau

Les seize portraits de tueuses que brosse Juliette Benzoni captiveront les amoureux d'Histoire.

Citation presse

Haut de page