Marlène Dietrich

Jean-Paul Bled

Près de trente ans après sa disparition, le mythe Dietrich n'a pas pris une ride. Josef von Sternberg avec qui elle tourne sept films de référence, de L'Ange bleu à La Femme et le Pantin, commence à le forger au début des années trente. Maître de la lumière, il stylise sa beauté et crée le personnage d'une femme fatale, sensuelle et sophistiquée. Artiste aux tendances androgynes, elle a le goût des vêtements masculins à l'image du frac qu'elle porte dans Morocco et dans La Vénus blonde. Cette liberté, elle la pratique au premier plan dans ses relations avec les hommes, dont Jean Gabin, et les femmes qui traversent sa vie. Incarnation de l'esprit de résistance au nazisme, elle entretient des relations tumultueuses avec l'Allemagne, où il ne lui a longtemps pas été pardonné d'avoir porté l'uniforme américain pendant la guerre. Portrait d’une figure légendaire. Lire la suite

380 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x210

Haut de page