Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Jean-Paul Dubois

Paul Hansen purge une courte peine d'emprisonnement dans un pénitencier de Montréal où il partage sa cellule avec Patrick, amateur de moto condamné pour meurtre. Né en 1955 à Toulouse, fils de Johannes, pasteur protestant danois, et d'Anna, héritière d'une salle de cinéma, Paul aurait dû avoir une vie bien différente – si Anna, dans la foulée de Mai 68, n'avait pas décidé de programmer un film scandaleux, Deep Throat, si Johannes, de ce fait, n'avait pas demandé le divorce avant de s'expatrier au Québec, dans une paroisse minière, et de céder au démon du jeu, si la jeune Indienne algonquine Winona, que Paul a tant aimée, était restée près de lui et, surtout, si, devenu « surintendant » d'un immeuble de luxe de Montréal, il n'avait pas perdu ses nerfs en face de l'administrateur, un salopard méprisant sans foi ni loi... Lire la suite

264 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

PEINTRE DE L'ABSURDE
Auteur discret, pudique même, mais dont chaque ouvrage est remarqué, Jean-Paul Dubois possède l'art du tragicomique comme aucun autre auteur français. Il l'avait prouvé une énième fois avec La Succession, parue il y a trois ans, qui lui avait valu une presse élogieuse (« L'un des meilleurs crus d'un Jean-Paul Dubois visiblement au sommet de son art », L'Express ; « L'un des romans les plus bouleversants de Jean-Paul Dubois », Libération). A travers l'émotion, le saugrenu, le comique, le tragique, et souvent des rebondissements aussi cocasses qu'inattendus, l'auteur pose des questions philosophiques subtiles et souligne l'absurdité de notre condition.

Citation texte

« D'une modestie et d'une discrétion peu commune, Jean-Paul Dubois sait rendre désirable son univers mélancolique. » Télérama

Haut de page