Une machine comme moi

Ian McEwan

Londres, 1982. Mme Thatcher va perdre la guerre des Malouines et démissionner, et son successeur travailliste, qui souhaite quitter l'Union européenne, va être assassiné ! Charlie Friend, un jeune Londonien paresseux et égoïste, gagne – mal – sa vie en jouant à la Bourse depuis son petit appartement de Clapham et rêve de Miranda, la voisine du dessus. Charlie dilapide alors un héritage en acquérant un androïde. « Adam » est le parfait fac-similé d'un bel humain à l'intelligence très sophistiquée. Dès qu'il est « branché », il parle, pense, écrit des poèmes, gagne des fortunes en Bourse et... aime ! Lorsqu'il fait l'amour avec Miranda, l'histoire devient celle d'un trio à la Feydeau... Mais Miranda, qui veut adopter un petit garçon maltraité, a menti à la Justice dans une toute autre affaire, et Adam a été « éduqué » selon des principes moraux très stricts... Lire la suite

400 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 140x205

COUP DE CŒUR
L'Enfant volé, Les Chiens noirs, Expiation, L'Intérêt de l'enfant... Vous n'avez lu aucun de ces chefs-d'œuvre du plus grand écrivain d'Outre-Manche ? Il est alors temps pour vous de faire sa connaissance en ouvrant Une machine comme moi. C'est un roman acerbe et subtil à l'ironie dévastatrice dans lequel l'auteur se demande si la fabrication d'êtres humains synthétiques susciterait vraiment l'enthousiasme que beaucoup en attendent... McEwan fait aussi le portrait sans fard d'une Grande-Bretagne déchirée, en proie aux convulsions. Si l'action se passe en 1982 dans un monde qui ressemble plutôt à 2030, ce n'est pas un livre de science-fiction mais un vrai et profond roman sur l'humanisme par un orfèvre en ce domaine.

Citation texte

« Un roman troublant et aiguisé comme une lame. » The New York Times

Haut de page