Au printemps des monstres

Philippe Jaenada

Le grand retour de Philippe Jaenada. Une plongée dans la France des années 1960 à la faveur d'un fait divers exceptionnel.

L'affaire Lucien Léger a traumatisé la France des années 1960 et reste comme l’un des faits divers les plus marquants du XXème siècle. Le 27 mai 1964, un enfant de 11 ans est découvert mort, étranglé, dans le bois de Verrières, près de Paris. Depuis la veille, ses parents sont sans nouvelles de lui. Le lendemain de la découverte du corps, un corbeau qui se fait appeler « l’étrangleur » revendique le crime et en annonce d’autres. Le 4 juillet, Lucien Léger est arrêté. C’est un infirmier de 27 ans, sans histoires. Il avoue puis, un an plus tard, se rétracte. Il a bien écrit les messages anonymes mais n'a pas tué l'enfant. Il sera condamné à la perpétuité et restera incarcéré 41 ans sans jamais cesser de clamer son innocence jusqu'à sa libération, en 2005. Jaenada refait l'enquête. Pas à pas. Minutieusement. Il démontre que tout le monde, par intérêt, lâcheté ou bétise, a failli ou même menti. Sauf peut-être Solange, la femme de l'étrangleur, seule figure lumineuse dans cette galerie de monstres. Lire la suite

752 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 153x240

Haut de page