Le Voyage dans l'Est

Christine Angot

L'inceste, le consentement, l'état intérieur de la victime…

"Christine Angot écrit sans fard. Le voyage dans l’Est s’effectue en compagnie de son père dans une ambiance d’incompréhension et d’effroi croissants. Ainsi de cette scène qui se passe dans la voiture paternelle : « Je surveillais, je surveillais, je surveillais. Ça risquait d’être inutile. Je le savais. Si la limite, que je pouvais faire semblant de supporter, était dépassée, j’avais conscience que j’aurais peut-être à en supporter plus. Mon raisonnement se bloquait avant. Je n’allais pas jusque-là. Je continuais d’interpréter les passages de main comme anodins, et de m’accrocher à leur innocence ». Ce roman fort se présente comme une sorte de miroir à Un amour impossible. Au fil des pages, il décrit l’inceste. Il l’analyse du point de vue de l’enfant, puis de l’adolescente et de la jeune femme victime de son père. Une thématique très actuelle, alors que le débat sur l’âge du consentement sexuel a marqué le début de cette année. Christine Angot lui apporte un éclairage littéraire à la fois émouvant et puissant. " Lire la suite

252 pages | Couverture brochée en couleurs | Format: 135x210

Haut de page