Histoire de la monarchie de juillet (1830-1848)

Sébastien Charlety

Née et morte d'une révolution, la monarchie de Juillet a plutôt laissé dans la mémoire collective l'image négative d'un régime conservateur gâté par l'affairisme, un intermède plutôt ennuyeux entre une Restauration passéiste et un IIe République romantique. Cette légende noire fait fi de l'authentique modernité d'une expérience originale et fondatrice d'un « centrisme révolutionnaire » dont « le moment Macron » constitue le dernier surgeon. L'histoire de la monarchie de Juillet est passionnante dans tous les domaines : que ce soit en politique, où sa volonté de réformes se heurte à l'opposition irréductible des républicains et des légitimistes, en économie, avec l'apparition de la question sociale, en diplomatie, où elle pose les jalons de l'Entente cordiale tout en approfondissant la colonisation de l'Algérie. Enfin, elle reste l'âge d'or de la politique littéraire, les plus grands écrivains et historiens devenant les principaux responsables politiques du temps, à l'instar de Guizot, Thiers, Lamartine ou Victor Hugo. A cette période-charnière, il fallait un grand historien. Elle l'a trouvé dans la personne de Sébastien Charléty, qui lui a consacré un volume indépassable publié dans la magistrale Histoire de France contemporaine, parue sous la direction d'Ernest Lavisse. La voici enfin rééditée dans une édition présentée et annotée par Arnaud Teyssier. Lire la suite

Couverture brochée en couleurs | Format: 154x240

Sébastien Charléty
Membre de l'Institut, Sébastien Charléty (1867-1945) est considéré comme l'un des meilleurs spécialistes du premier XIXe siècle. Son autre œuvre majeure, Histoire du saint-simonisme, sera prochainement de nouveau publiée.

Chapeau

Citation presse

Haut de page